Menu

Bien gérer son stress : une séance de sophrologie spéciale confinement



EN PRIME (en bas de l'article) PROFITEZ D'UNE SÉANCE DE SOPHROLOGIE SPÉCIALE PLONGÉE

Difficile de gérer au jour le jour le stress et la vision de l'avenir durant cette période de confinement et de crise mondiale. Cela devient encore plus délicat lorsque la pratique de notre sport préféré, qui favorise la régulation des émotions désagréables, n’est pas possible. Car, le mot d’ordre est bien clair : IL FAUT RESTER CHEZ SOI !

 
Pour autant, nous ne devons pas nous laisser sombrer dans le stress, la déprime, l’angoisse ou même la psychose. Il est donc essentiel de revenir sur quelques outils qui peuvent nous aider à traverser cette période très particulière, voire même nous rendre plus résistant, même sans aller buller !
 
Premièrement : il faut savoir que le stress a un effet plutôt négatif sur notre capacité à résister aux maladies diverses et qu’un stress prolongé peut affecter la santé à long terme. Il ne s’agit bien sûr pas de « minimiser » les événements actuels mais plutôt d’adopter quelques réflexes « psychobiologiques » favorables à notre santé en général.
 
 
Autrefois, les chercheurs considéraient le système immunitaire comme « figé », mais depuis les années 1980, le domaine de la psychoneuroimmunologie (ça va claquer au Scrabble ça !) a démontré sans ambiguïté que les gens optimistes et résilients produisent plus d’anticorps (Cohen et Al., 2006) et que, de plus, cette interaction fonctionne dans les deux sens. Le cerveau influence le système immunitaire positivement, et les cellules influencent le cerveau positivement.
 
En un mot, sur le plan physiologique, le cerveau surveille de près les réactions immunitaires pour s’assurer qu’elles ne soient pas trop destructrices pour le corps. De même, certains systèmes informent le cerveau lorsque les virus ou bactéries infectent le corps et influencent encore d’autres systèmes (endocrinien notamment). Il y a donc un flux constant d’informations échangées entre ces systèmes pour protéger le corps.
 
 
Lors d'un stress intense ou prolongé, l’organisme mobilise « uniquement » les systèmes vitaux pour assurer la survie « immédiate ». Au cours de cette réaction, qui mobilise énormément d’énergie, le corps déleste les fonctions  « non utiles » pour se concentrer sur l’instant. Ainsi, la digestion, la libido, la croissance ainsi que les mécanismes de réponse immunitaire consomment de l’énergie qui pourrait être mieux utilisée face à l’urgence. Lorsque le stress n’est QUE temporaire, comme fuir face à un chien susceptible, ça passe ! Mais lorsque le stress perdure (comme cela peut être le cas actuellement) le cerveau ne fait malheureusement pas la différence entre le chien et l’ambiance générale. Il mobilise alors « les mêmes schémas de défense ». Sauf que le corps s’affaiblit de jour en jour, limitant ainsi la capacité à résister aux agressions, maladies ou infections.
 
 
Voici quelques conseils pour améliorer votre état général en ce moment et générer une meilleure réponse immunitaire :
 
  • Suivez les consignes de nos soignants et restez chez vous.
  • Triez vos lectures sur les réseaux sociaux, limitez le partage en masse d’informations à caractère négatif ou simplement fausses (fiez-vous plutôt aux informations officielles, émises par des sources "légitimes"). Vous vous impactez vous-même psychologiquement mais aussi les autres.
  • Faites de l’exercice physique (oui c’est possible chez soi et dans un périmètre restreint). De plus, l’activité physique journalière augmente votre immunité de façon positive et votre psyché, c’est donc coup double !
    Cependant, si vous pensez avoir des symptômes, ne faites aucun exercice sportif et si vous ne faites jamais de sport, ce n'est peut-être pas le moment de démarrer par un marathon....
  • Travaillez votre résilience en réfléchissant à quoi votre stress peut être utile : En fait, globalement à rien. Il ne va pas vous vacciner, bien au contraire, il ne va pas rendre service à votre entourage et particulièrement aux enfants qui absorbent comme des éponges ce stress et seront impactés à plus long terme,….)
  • Faites attention à vos expressions faciales durant la journée : il a été prouvé que se forcer à sourire ou adopter un visage joyeux même de façon volontaire activait une réponse émotionnelle identique. Je me force à sourire, mon cerveau se sent plus joyeux...Etrange mais scientifiquement prouvé !
  • C’est le moment où jamais d’entraîner votre organisme aux techniques de détente telles que la sophrologie ou la méditation, pour actionner les réponses physiologiques favorables à votre santé. Des études récentes montrent que seulement 5 minutes d’exercice respiratoire par jour associé à un état de détente musculaire active la neuroplasticité au bout de 10 jours (moins long que le confinement donc !)

Voilà, en prime, nous vous proposons une séance de sophrologie spéciale plongée que vous pouvez utiliser pour vous détendre et rendre service à votre corps et votre esprit.

Prenez soin de vous et on vous retrouve très bientôt pour de belles bulles au soleil !
 
 
 

Conseils pour suivre la (les) séance(s) de sophrologie

1/ Trouvez un endroit calme où personne ne viendra interrompre votre quiétude

2/ Évitez autant que possible de pratiquer sur un lit ou tout autre endroit où le sommeil peut vous gagner facilement. Le mieux reste une chaise confortable. Si vous le souhaitez, laissez la chaise contre le mur pour laisser votre tête en appuie si votre nuque est sensible. La posture sur la chaise doit être relativement droite. Dos et tête droits, pieds bien au sol, mains sur les cuisses.

3/ Évitez les vêtements qui limitent votre respiration (ceinture, cravate, jean serré, …)

4/ Ne rationnalisez pas la séance (telle chose fera telle chose !) laissez vous conduire en restant centré sur les sensations

5/ Pas de soucis si des idées parasites viennent vous déconcentrer parfois. IL N’Y A PAS DE SÉANCE RÉUSSIE OU RATÉE EN SOPHROLOGIE, le simple fait de « faire » est déjà positif ! Et pour la même séance, les sensations peuvent varier d’une journée à l’autre…Donc, laissez juste les choses se faire d’elles-mêmes, votre corps et votre esprit savent très bien faire seuls.

6/  Utilisez un casque si possible pour rester « dans » la séance et limiter les sons extérieures.
 
 
 
 
Bien gérer son stress : une séance de sophrologie spéciale confinement

séance de sophrologie spéciale visualisation plongée (accompagnée du son des bulles)

sophro_seance_plongee_avec_son_plongee_1.mp3 sophro séance plongée avec son plongée.mp3  (19.69 Mo)


séance de sophrologie spéciale visualisation plongée (seule, sans le son des bulles)

sophro_seance_plongee_seule_1.mp3 sophro séance plongée seule.mp3  (19.78 Mo)


JEROME GAULIN