Menu


Bienvenue dans l’univers BATHYSMED® qui propose une approche thérapeutique unique et innovante de plongée pour lutter contre toutes les formes de stress.



« Ce stage m’a permis de préserver mon état de santé face à un stress professionnel majeur »

Rédigé le Mercredi 5 Février 2020 à 11:45 | Lu 179 fois

Le Pr Pierre Michelet, chef du service des Urgences de l’hôpital de La Timone 2, responsable scientifique de BathysMed, a testé le protocole dans le bleu au cours d’un stage de plusieurs jours en décembre. Retour d’expérience réussie.


Crédit photo : Pascal Kobeh
Crédit photo : Pascal Kobeh
Quel était votre niveau en tant que plongeur et votre pratique de la sophrologie avant de commencer ce stage ?
J’avais commencé mon niveau 1 il y a plus de 20 ans et je n’avais aucune expérience de la sophrologie malgré une forte appétence. BathysMed est la rencontre d’une thérapeutique nouvelle, en plein développement, et d’une technique sportive dont on connait les bienfaits en termes de bien-être mais qui s’avère intéressante aussi d’un point de vue thérapeutique et préventif. En médecine, l’association de deux principes actifs (deux thérapeutiques ou deux molécules) peut s’avérer décisive car il existe une synergie d’action dépassant la seule addition des effets propres de chacun des principes actifs. C’est vrai en infectiologie, en cancérologie et cela pourrait l’être ici aussi, par le mariage de la plongée et de la méditation pleine conscience.
 
Quels ont été vos premiers ressentis lors de votre stage BathysMed, dont vous connaissiez les effets mais sans l’avoir testé directement ?
Ce qu’il faut d’abord comprendre, c’est qu’aborder la plongée par BathysMed est très rassurant. Pour un profane, la technique de la plongée peut en effet être quelque part stressante car on ne connait pas le protocole, le milieu marin, les consignes de sécurité, etc. De plus, même si l’on est attiré par les fonds marins, plonger même à quelques mètres peut être vécu comme anormal et donc stressant les premières fois. Le protocole BathysMed, par la prise de conscience du milieu et de son corps dans ce milieu permet de se rassurer et d’apprivoiser l’élément marin en douceur. Ce que j’y ai découvert, c’est la sérénité que cet élément peut nous apporter et la réconciliation entre notre corps et notre esprit dans un contexte où la nature est omniprésente.
  
Quels sont les effets de moyen terme et quels ont été les moments qui vous ont le plus marqué au cours du stage ?
Soyons franc, ce n’est pas dès la première plongée que les choses se mettent en place, c’est leur succession qui permet une progression dans cette réconciliation, dans cette prise de conscience de l’accord entre notre corps et notre pensée. Cela peut paraître paradoxal, mais c’est arriver à induire un « lâcher prise » avec notre tension habituelle tout en reprenant la « prise directe » avec nos fonctions vitales telles que la respiration et la fréquence cardiaque. La plongée apparait comme un catalyseur de la méditation pleine conscience. J’ai particulièrement apprécié les petites apnées de fond, lorsque l’on arrive à se détendre, à prolonger les expirations jusqu’à faire des pauses respiratoires durant lesquelles l’harmonie entre la mer et notre corps peut s’exprimer. Il n’existe alors que notre corps et le son des fonds marins. À mon retour, les circonstances ont fait que j'ai été soumis à un stress professionnel majeur, durant plus de trois semaines. Le gain a été ressenti comme la préservation de mon état de santé. De plus, c'est probablement la première fois depuis longtemps que j'ai pris assez de recul pour savoir ce qui était bon et juste pour moi dans ma prospective professionnelle !