Bathysmed

If you are an English speaker, visit the English version of Bathysmed. Click Here

Pourquoi prendre en charge des personnes atteintes de troubles psychiques sans formation peut être dangeureux ?

Santé

troubles psychiques

Depuis les premières études scientifiques menées par Bathysmed en 2017 sur les rescapés des attentats de Paris souffrant de stress post-traumatique, de plus en plus de moniteurs de plongée se sont intéressés à prendre en charge des personnes souffrant de pathologies liées au stress, y compris les troubles psychiques.

Certains ont décidé de suivre en amont une formation spécialisé avec l’équipe Bathysmed (équipe constitué de médecins, de psychologues et d’autres professionnels de santé et de plongée)..d’autres se sont « auto-proclamé » moniteur plongée santé sans aucunes connaissances ni formation préalable, et/ou une formation sport santé « classique » de 1 à 3 jours qui ne prend aucunement en compte les pathologies psychiques et encore moins l’enseignement d’une prise en charge adaptée dans l’eau par le biais d’exercices ciblés et validés sur le terrain.

Nous tenons à tirer la SONNETTE D’ALARME pour avertir les personnes voulant passer par la plongée comme moyen de complément thérapeutique pour soigner leur Burnout, leur trouble anxieux ou panique, leur dépression, leur stress post-traumatique que passer par des moniteurs non formés ou faiblement formés représente un risque pour eux et leur moniteur.

La raison pour laquelle la formation moniteur Bathysmed dure 2 semaines pour ceux souhaitant prendre en charge les personnes avec pathologies du stress (1 semaine pour les moniteurs voulant uniquement promulguer de la plongée bien-être/gestion du stress sans pathologie) est justement qu’il faut du temps pour assimiler les bases minimales de prise en charge des pathologies citées plus haut.

Voici dans cet article les raisons pour lesquelles il faut réfléchir avec le plus grand soin avant de se lancer.

Prendre en charge des personnes atteintes de troubles psychiques sans formation peut être dangeureux car il peut y avoir un(e) :

  1. Identification incorrecte des troubles : Les troubles psychiques peuvent être complexes et difficiles à identifier, et une personne non formée pourrait ne pas être en mesure de les reconnaître correctement et ne pas analyser suffisamment toute la dimension de la douleur psychique d’une pathologie donné. Cela peut entraîner un mauvais diagnostic et un traitement inapproprié.
  2. Risque d’aggravation des symptômes : Les personnes atteintes de troubles psychiques ont besoin de soins professionnels pour gérer leurs symptômes. Sans une formation adéquate, il est possible de nuire aux personnes en aggravant leurs symptômes, voire pire : d’engendrer une décompensation psychique
  3. Risque de blessures : Les personnes atteintes de troubles psychiques peuvent être vulnérables et peuvent avoir des comportements imprévisibles. Une personne non formée pourrait être exposée à des risques de blessures ou de violence.
  4. Risque de contre-transfert et donc mise en danger de celui qui prend en charge : Prendre en charge des personnes atteintes de troubles psychiques sans une formation adéquate peut être éprouvant émotionnellement et peut entraîner un épuisement professionnel voire un contre-transfert qui met en jeu l’intégrité psychique de la personne aidante.
  5. Risque de non respect des normes éthiques: Une personne non formée pourrait ne pas être en mesure de respecter les normes éthiques de la profession de santé mentale, ce qui peut causer des dommages psychiques complémentaires.

Qu’est ce qu’une décompensation psychique et comment éviter qu’elle ne se produise ?

Une décompensation psychique est un terme utilisé pour décrire un état de détérioration de la santé mentale d’une personne. Cela peut se produire chez les personnes atteintes de troubles psychologiques tels que la schizophrénie, la bipolarité ou la dépression majeure. Les symptômes de décompensation peuvent inclure des changements de comportement, des hallucinations, des délires, des idées suicidaires, des crises d’angoisse, entre autres.
Il existe plusieurs facteurs qui peuvent contribuer à une décompensation psychique. Les principaux facteurs de risque sont :

  • le non-respect des traitements médicamenteux,
  • une prise en charge inadaptée par une personne non formé ou mal formé
  • les problèmes de santé physique,
  • le stress intense,
  • les événements de vie difficiles,
  • les difficultés sociales et professionnelles,
  • et les problèmes d’accès aux soins de santé mentale.

Il est important de noter que les personnes atteintes de troubles psychiques peuvent être plus vulnérables à une décompensation psychique, et il est donc important de prendre des mesures pour prévenir cette détérioration de la santé mentale. Les mesures préventives comprennent :

  1. Le respect des traitements médicamenteux prescrits par un médecin ou un psychiatre.
  2. La participation à des thérapies telles que la thérapie cognitivo-comportementale, la thérapie de groupe, la thérapie familiale, etc.
  3. La pratique de techniques de relaxation telles que la méditation, la respiration profonde, …  « sous contrôle d’une personne formée spécifiquement »
  4. L’obtention d’un soutien social et émotionnel de la famille, des amis et des professionnels de la santé mentale.
  5. La pratique d’une activité physique régulière pour améliorer le bien-être physique et mental.
  6. La prévention de situations stressantes

Post Tags:

Articles Récents

Suivez Nous

Des Questions?

N’hésitez pas de nous contacter si vous avez besoin d’assistance

inscrivez vous à notre newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouveautés Bathysmed

Newsletter